n°7: Petites économies insulaires

Le 7ème Briefing Régional s´est tenu à Maurice le 23-24 avril 2012, et a porté sur « Développer la résilience des petites économies insulaires : transformer les vulnérabilités en opportunités ».
Ce briefing a eu pour objectif de partager les connaissances sur les principaux défis et opportunités des petites économies insulaires, notamment dans les domaines du commerce, du changement climatique et des catastrophes naturelles, ainsi que des nouvelles possibilités économiques pour les zones rurales (des nouveaux marchés, la croissance verte, des services, les TIC …). Une centaine de participants des îles du Pacifique, des Caraïbes et de l’Afrique se sont réunis pour identifier les actions politiques urgentes et concrètes, d’intérêt commun, qui devraient être mises en place.
Les Briefings régionaux sont liés aux Briefings de Bruxelles, qui sont organisés, tous les deux mois, par le Centre Technique de Coopération Agricole et Rural (CTA) , la Commission européenne, le Groupe ACP, Concord, les organisations d’intégration régionale, les organisations paysannes régionales, et d’autres partenaires œuvrant pour le développement rural des pays ACP. Dans ce cas-ci nous comptons aussi avec la collaboration du Gouvernement de Maurice et de la délégation de l’UE.

Le Briefing a été transmis en direct à travers un webstream.

Lundi 23 avril 2012

Remarques introductives

  • Mme Skerritt-Andrew, présidente du Comité des ambassadeurs ACP et ambassadrice de l’Organisation des États de Caraïbe orientale (OECO) à Bruxelles
  • Michel Hailu, directeur du CTA
  • L’Honorable Dr Arvin Boolell, Ministre des Affaires Etrangères, de l’Intégration régionale et le Commerce international,  Ile Maurice

Panel 1 : Vulnérabilités et opportunités économiques pour les petites économies insulaires.
Les petits États insulaires en développement (PEID) sont confrontés à un risque supérieur de marginalisation de l’économie mondiale que bien d’autres pays en développement. Cela est en grande partie dû aux conséquences négatives combinées de leur petite taille, de leur éloignement des grands marchés, des coûts élevés du transport, et de leur vulnérabilité élevée aux chocs économiques et naturels échappant au contrôle national. Cependant, des évolutions majeures de la technologie, des conditions économiques internationales, des communications et de la législation offrent de nouveaux défis et de nouvelles opportunités aux petits États insulaires. Ce panel discute des opportunités de développement de la productivité agricole ainsi que du commerce et du développement de la résistance aux chocs exogènes.
Participants :

  • PEID+20 : histoire des petits États insulaires [Présentation]
    Peter Kenilorea, responsable du développement durable, Haut Représentant des Nations unies pour les pays les moins avancés, les pays en développement sans littoral et les petits États insulaires en développement
  • Mesurer et réduire  la vulnérabilité économique des PIED [Présentation]
    Lino Briguglio, Directeur de l’Islands and Small States Institute, Foundation for International Studies, Université de Malte
  • Développer la résistance économique des PEID à travers des politiques commerciales et climatiques. [Présentation]
    Robert Read, Université de Lancaster, Royaume-Uni
  • Défis du commerce international et régional et nouvelles opportunités des PEID pour l’accès aux marchés. [Présentation]
    Nigel Durrant, chef de l’unité agricole, Bureau des négociations commerciales du Secrétariat de la Communauté des Caraïbes (CARICOM)
  • Intégration régionale et commerce dans les îles du Pacifique
    Professeur Biman Prasad, doyen de la faculté d’économie de l’Université du Pacifique Sud, Fidji
  • Pêcheries côtières et continentales : anciens défis et nouvelles opportunités. [Présentation]
    Sloans Chimitaro, Conseiller senior pour les pêcheries, NEPAD

Panel 2 :   Réduire la vulnérabilité et développer la résistance au changement
climatique et aux catastrophes naturelles

On s’attend à ce que le changement climatique provoque une série d’effets environnementaux, sociaux, et économiques sur les États insulaires, tels que les menaces sur l’habitat naturel, la perte de terres habitables et cultivables, l’érosion côtière, l’augmentation de la fréquence et de l’intensité des tempêtes tropicales, la diminution de la sécurité de l’eau et des denrées alimentaires, ainsi que des effets négatifs sur la santé humaine avec une acuité particulière dans les économies des petits États insulaires. Ce panel discute de ces menaces mais également du développement de capacités d’adaptation et de stratégies communautaires pour répondre au changement climatique. Il envisage également les options politiques visant à réduire la vulnérabilité et à augmenter la résistance des économies vulnérables.
Participants :

  • Architecture internationale pour l’environnement et le développement durable. [Présentation]
    Akilananda Chellapermal, Aurélie Hermans, Secrétariat du Commonwealth, Commonwealth IAESD Group
  • Protéger l’environnement marin et promouvoir la gestion côtière dans les Caraïbes.
    Christopher Cox, Directeur de Programme, Caribbean Environmental Health Institute
  • Contraintes et opportunités dans la gestion des ressources terrestres et marines : le cas tuvaluan. [Présentation]
    Faatasi Malologa, directeur du Lands and Survey, Tuvalu
  • Développer la résistance à travers des stratégies et des actions d’adaptation et de mitigation. [Présentation]
    Carlos Fuller, agent de liaison international et régional, Caribbean Community Climate Change Centre (CCCCC)
  • Développer la résistance des communautés et de leur écosystème aux impacts du changement climatique dans le Pacifique.
    Kenn Mondiai, Directeur exécutif, Partners with Melanesians Inc (PWM), Papouasie -Nouvelle-Guinée.
  • Renforcement des capacités de la COI sur l’adaptation au changement climatique Fatoumia Ali Bazi, Chargée de Projet, Commission de l’Océan Indien

Mardi 24 avril 2012

Panel 3 : Renforcer le développement durable des petites économies insulaires
Ce panel discutera des modalités selon lesquelles une économie plus verte offre des opportunités aux petits États insulaires, renforce le développement durable et augmente la résistance pour la production et la consommation durables, particulièrement dans le contexte de Rio+20.
Participants :

  • Production et consommation durables dans le contexte des PEID
    Professeur Toolseeram Ramjeawon, Département d’ingénierie civile, Université de Maurice
  • Potentiel de croissance verte aux Caraïbes. [Présentation]
    S.E. M. Skerritt-Andrew, Ambassadrice de l’Organisation des États de Caraïbe orientale
  • Potentiel de croissance verte aux Caraïbes
    Iosefa Maiava, directrice de la Commission économique et sociale des Nations unies pour l’Asie et le Pacifique, bureau sous-régional, Suva, Fidji
  • L’économie bleue : nouvelle menaces et opportunités pour l’utilisation durable des ressources marines.
    Terrence Phillips, mécanisme des pêcheries régionales des Caraïbes (CRFM)
  • Le rôle du secteur privé dans le renforcement du commerce et de l’investissement durables. [Présentation]
    Hafiz Khan, président du Pacific Islands Private Sector (PIPSO)
  • Dominica’s Organic Island initiative : l’expérience WINFA – initiatives de commerce équitable. [Présentation]
    Rose Renwick, WINFA, Sainte-Lucie
  • De la ferme a l’assiette: opportunités et connections entre les fermes et les complexes hôteliers
    Sharon Greene, Manager, Sinalei Reef Resort and Spa, Samoa
  • Renforcer les partenariats interrégionaux et les capacités de préparation de RIO+20 et au-delà.
    Christophe Raoelina, Economiste, Mise en œuvre de la Stratégie de Maurice sur les SIDS, Commission de l’Océan Indien

Panel 4 : Renforcer le développement durable des petites économies insulaires

  • Opportunités émergentes dans les secteurs du commerce et du tourisme agricoles aux Caraïbes.
    Dr Donald Keith Amiel, président de la Caribbean Agribusiness Association, Jamaïque
  • La durabilité dans le cadre du tourisme côtier et marin aux Seychelles.[Présentation]
    Selvan Pillay, Director, National Meteorological Service, Seychelles
  • Durabilité environnementale : le cas de la Papouasie-Nouvelle-Guinée. [Présentation]
    Theresa Kamau-Kas, The Nature Conservancy (TNC), Papouasie-Nouvelle-Guinée
  • Ajouter de la valeur aux produits agricoles transformés : « Made in PNG »
    Chey Scovell, Directeur général, Manufactures, conseiller en chef, ministère du Commerce et de l’Industrie de Papouasie-Nouvelle-Guinée
  • La perspective du secteur privé du CARICOM sur le commerce et l’investissement durables. [Présentation]
    Carol Ayoung, Directeur générale, Caribbean Association of Industry and Commerce
  • Renforcer la résistance nationale à travers l’implémentation de l’aménagement durable du territoire. [Présentation]
    Tarakabu Tofinga, responsable senior en gestion et aménagement du territoire, ministère de l’Environnement, des Terres et de l’Agriculture, Kiribati
  • Seychelles : destination neutre en carbone
    Dr Nirmal Jivan Shah, président, Nature Seychelles
  • Initiatives d’éco-tourisme au sein des Caraïbes
    Dr Jennifer Edwards, Expert sur le Tourisme, Bahamas

Perspectives d’avenir
Conclusions:

  • S.E. Alessandro Mariani, Chef de Délégation de l’UE à Maurice
  • Ambassadeur Skerritt-Andrew, Présidente du Comité des Ambassadeurs ACP
  • Michael Hailu, Directeur of CTA

Les commentaires sont fermés.